Restitution du logement

 

Si pour certains cela évoque des joies, pour d’autres, un déménagement est une source de stress. En effet même si l’on sait que l’on sera heureux dans sa nouvelle demeure il y a toujours une appréhension lorsqu’il faut restituer son logement.

 

Premier conseil : ne pas paniquer

 

Si pour les uns tout est réglé comme du papier musique, pour d’autres, c’est la panique totale : les clés égarées, les murs, quelque peu abîmés, les sols rayés… Autant de choses que l’on voudrait ne pas voir. La peur de présenter le logement dans cet état à son bailleur est évidente, cependant, il ne faut pas ainsi craindre ce moment. Il faut savoir que le bailleur ne peut reprocher à son locataire d’avoir vécu dans le logement, en effet certaines traces d’usure sont considérées comme « normales », et cela évoque la contrepartie financière qui est le loyer du logement.

 

Rendre un logement propre

 

Bien entendu, il convient de rendre le logement dans un état propre. On essaye d’effacer les crayonnages sur les murs, on lave le carrelage… Bref, on essaye de rafraîchir un maximum le logement. Si vous n’êtes pas à l’aise ou si vous n’avez juste pas le temps, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise de nettoyage, mais pas sans avoir demandé un devis auparavant. Sachez qu’un logement doit être rendu tel que vous l’avez pris. Si vous avez percé pour accrocher des cadres, bouchez les trous, si vous avez peint un mur, redonnez-lui sa couleur d’origine… En effet dans chaque contrat, sauf consentement du bailleur, il est stipulé que le locataire a l’obligation de rendre le logement tel qu’il l’a pris, sans compter les traces d’usures dites normales.

 

Ce que l’on risque ?

 

Si l’on n’a pas eu le temps ou l’envie de procéder de la sorte, le bailleur est en droit d’exiger une somme d’argent destinée à tout remettre comme au premier jour, autant dire qu’il vaut mieux s’y mettre soit même.